Suite à l'atelier revendications voici le résultats des votes :

Nos 3 revendications principales sont :

-Le droit à une intermittence adaptée à l’activité d’artiste-auteur.

-Création d’un fond d'autofinancement pour la création et la diffusion des œuvres contemporaines

-Des conventions collectives afin d’encadrer les salaires et rémunérations des travailleur.euse.s de l’art

Nos autres revendications sont :

-Reconnaissance de la pluralité de nos activités comme étant des activités d’artistes.

-Augmentation globale des budgets publics alloués au secteur artistique et culturel.

-Présence systématique d’un artiste-auteur et roulement annuel des membres du jury dans les commissions d’acquisition ou d’appel à projet (instances décisionnaires).

-Établir la mise à disposition d’ateliers d’artistes par une municipalité proportionnellement au nombre d’artistes déclarés sur sa commune.*

Pour toutes et tous :

-Le droit à un salaire à vie

-RSA à 18 ans et bourses d’études adaptés

-Le retrait pur et simple de la loi sécurité globale et la loi séparatismes

-Réinstaurer l'ISF : taxer beaucoup les riches/ rééquilibrage des investissements/que le public puisse remettre la main sur le privé
*modification de la proposition sur les ateliers dans les logements sociaux et fusion avec la proposition d’une participante à l’AG d’augmenter les ateliers dans la ville de Marseille. Cependant cette revendication écrite telle quelle n’a pas été votée durant l’AG.
Les gommettes noire (contre une proposition) :

-Mise en place d’une taxe de 10% sur la billetterie des musées nationaux et des fondations d’art contemporain >> Elodie contre car proposition en opposition avec l’accès gratuite des musées

-Plan d’accompagnement pour l’accès à l’emploi >> plutôt une formation des employés Pole Emploi sur le statut d’artiste-auteur

-Établir la construction d’un atelier d’artiste lors de la construction d’un logement social. >> contre le rapport au logement social, mais la personne n’était plus là pour prendre la parole et en parler…

Ouverture des débats et ajout de propositions :

-orienter les EAC vers des artistes contemporains vivants

-Formation dans les écoles d’administration publique à l’art contemporain.

-question sur la place des ateliers d’artiste sur la ville

-Système d’une taxe sur l’achat de livres par des bibliothèques qui revient à la SOFIA (équivalent ADAGP ou Sacem pour le livre).

-Faire un atelier sur la thématique du travail (Elodie)

-Prendre en compte les fragilités avant le Covid

-Exister en dehors du couple auprès de la CAF et de l’AAH.

Notes :

La question du contrat de filière a peu été votée car peu comprise, elle a été expliquée durant les débats et suscitait l’approbation générale.

Pour la question de la création d’un fond d’autofinancement :

-requestionner les OGC (peu de votes mais aussi surement peu d’informations à ce sujet) > concrètement, comment pourraient-être financer le fond d’autofinancement ? Quelles OGC pourraient le faire ?

-rediscuter la taxe sur la billetterie des musées : pour ou contre ? A savoir que les recettes du Louvres sont de 240 000 000€ annuel (2019) donc 10% = 24 millions d’euros annuel pour le fond d’autofinancement

-Pour les 3 autres propositions de financement du fond c’est ok !

IMG_20210417_172358.jpg